Rhabdophane-(La) et hingganite-(Y) – deux nouveaux minéraux de fissure du Gothard
Remo Zanelli, Nicolas Meisser, Philippe Roth

Une cavité dans le granite fortement altéré du Monte Prosa contentait, en plus de l‘hématite et de l’anatase de petits prismes hexagonaux de rhabdophane-(La), une première suisse ! A quelques encablures de là, c’est l’hingganite-(Y) que nous avons pu mettre en évidence dans une fissure alpine.
(ABSTRACT in English see below)

 

Une tortue écrasée – enquête dans le Jurassique ajoulot
Daniel Hêche

Les fouilles réalisées par la Paléontologie A16 ont permis de mettre au jour des milliers d’empreintes de pieds de dinosaures dans des laminites formées dans une zone intertidale. Malgré une exploration de grande ampleur, très peu de fossiles ont été découverts dans ces laminites à traces de dinosaures. Seule une carapace presque complète et écrasée y a été découverte, enfouie juste sous un niveau d’empreintes d’un grand sauropode. Qui est la victime ? Qui est l’auteur présumé de cet acte ?

 

Une wurtzite extraordinaire
Thomas Bolli

La mine du Lengenbach nous réserve toujours de nouvelles découvertes minéralogiques mais aussi des surprises esthétiques comme cette wurtzite qui se dresse tel un crayon dans un cadre de jordanite.

 

Quels trésors le Gothard nous réserve-t-il cette fois-ci ?
Thomas Bolli

Les préparations à la construction du deuxième tunnel routier au Gothard sont en cours. Si les géologues et minéralogistes ne s'attendent à aucune surprise, ils rencontreront néanmoins des zones perturbées et découvriront peut-être de grandes fissures. En outre, ils saisiront l'occasion de recalculer l'âge des roches. A cette occasion, on différenciera entre l'âge de refroidissement et l'âge de cristallisation d'un minéral.

 

Quelques réflexions sur le droit concernant les cristalliers
Rafael Zünd

Que se passe-t-il lors de litiges entre cristalliers ? Quelles sont les bases juridiques déterminantes ? Comment régler les litiges en l'absence de réglementation précise ? Le juriste et cristallier Rafael Zünd s'est penché sur le sujet. Une contribution au débat.

 

Le nouveau sulfosel argentoliveingite, une surprise provenant d'un musée
Thomas Raber, Philippe Roth

Au Lengenbach, on trouve l’argent comme élément natif, sous forme de petites boucles et d’agrégats foliacés, mais aussi sous forme d’intéressants minéraux argentifères. Les collectionneurs connaissent bien la hatchite, la lengenbachite, la marrite, la quadratite et bien sûr les sulfosels rouges classiques que sont smithite et trechmannite, mais selon de récentes investigations menées par Dan Topa (Vienne), l’argent joue également un rôle dans certains sulfosels prismatiques de plomb et arsenic, notamment la baumhauerite, la dufrénoysite et la liveingite.
(ABSTRACT in English see below)

 

ABSTRACTS

Rhabdophan-(La) und Hingganit-(Y)
Even thoroughly explored regions like the Gotthard area are still able to offer interesting discoveries to the patient and discerning strahler. We report on the first Swiss discovery of rhabdophane-(La) at Monte Prosa and of hingganite-(Y) from the Sella zone Ticino; the former as yellowish, prismatic hexagonal prisms, the later as mineral-group typical, greyish crystals that cannot be distinguished visually from the more common and closely related gadolinite-(Y).

Argentoliveingit
As it is the case for baumhauerite and argentobaumhauerite, the substitution of Ag (and As) for Pb in the crystal structure of liveingite leads, above a certain threshold, to a duplication of one unit cell dimension and thus to a new structure and therefore to a new mineral: argentoliveingite. The new species was not identified in a tiny, obscure grain but as the main constituent of a large crystal of allegedly ‘baumhauerite’, on display at the Natural History Museum in Vienna.

 

> Abonnez-vous

 

INFO

Actuel
Littératur
Sections
Enigme

 

© 2020 SVSMF - ASCMF
Joomzilla.com